Motocultor 2017 : Histoire d’un festival qui aurait pu ne pas avoir lieu

Une bière à la main, assis à la terrasse du Chat Qui Grogne un vendredi soir, je vois arriver Yann, le président du Motocultor.

Nous nous connaissons depuis quelques années, car il nous avait aidé, moi et mes camarades de  l’association Séné S’accorde, à gérer des problèmes administratifs lors de l’organisation d’un concert en décembre 2011.

Après les formules de politesse d’usage, nous commençons à discuter de ses difficultés du moment : le Motocultor a eu cette année moins de prévente que les années précédentes.

Le festival avait lieu dans 4 semaines et il fallait agir vite, ce qui n’est pas pour me déplaire, car j’aime travailler dans l’urgence.

Comment j’ai travaillé main dans la main avec l’équipe en place

Le mardi suivant, je me rends dans les locaux de l’association à Saint-Avé pour présenter à Yann, président de l’association, et à David, responsable de l’édition du site web, mes idées quant à l’amélioration de la stratégie de communication en ligne.

Je souligne auprès du développeur web les défauts d’ergonomie et l’aspect « peu vendeur » du site web. Je lui montre une maquette que j’ai réalisée en lui expliquant ses avantages par rapport à la version en ligne. Je me rends compte avec surprise que je ne lui apprends rien, car il avait déjà dans ses tiroirs une version de développement très semblable, mais qu’il hésitait à déployer, car il percevait des réticences de la part de membres de l’association. Je lui indique à demi-mots qu’il est la personne la plus compétente — il est développeur web de métier — et qu’il doit s’octroyer les moyens de ses responsabilités.

Dans les jours suivant, il déploie la nouvelle version, à la fois plus vendeuse et plus informative. Les menus ont été réorganisés pour mettre en valeur les éléments les plus importants pour le festivalier, et la page d’accueil joue la superbe vidéo After-Movie de l’édition 2016 du festival.

COMMENT J’AI géré un budget de 400 € sur 2 SEMAINES

Je propose à l’équipe de mettre en place une campagne de type « lien », c’est-à-dire une campagne qui mènerait les utilisateurs de Facebook vers le site officiel du festival, où ils auraient tout loisir de s’informer sur les groupes à l’affiche, le lieu du festival, les moyens d’y accéder, les modalités de camping, etc.

Les billets du festival sont vendus par Digitick, qui avait déjà proposé ses services de gestions de campagnes Facebook à l’association par le passé, sans que cette dernière ait agit là-dessus. Lorsqu’on organise un festival, il y a mille choses à gérer, et on passe parfois à côté d’une offre commerciale potentiellement intéressante, car on donne la priorité au booking des groupes, à la déclaration DRAC, SACEM, à la gestion du catering, des bénévoles, et de façon générale à toute la logistique énorme qu’il faut déployer lorsqu’on accueille 18 000 personnes sur 3 jours.

Nous ne pouvons pas mesurer les ventes générés suite à la campagne Facebook de manière directe, du fait que nous n’avons pas moyen d’installer les outils nécessaires dans le tunnel de vente de Digitick. Je propose une solution alternative, qui permet d’avoir une approximation des ventes réelles, mais elle suppose de modifier le site web, et à un moment où tout le monde est pris par le temps, il semble inenvisageable pour l’équipe d’avoir une deuxième personne qui modifierait le site web.

Nous échangeons de nombreux mails avec Yann, David et Jessica, la community manager de la page Facebook. Deux solutions sont envisagées :

  •  une campagne type « j’aime la page »
  • une campagne type « promotion d’un événement »

J’explique pourquoi la deuxième option me semble supérieure : notifications à chaque nouvelle publication sur la page de l’événement, et donc certitude d’atteindre l’essentiel de l’audience à chaque post, rappel avant l’événement, visibilité auprès des amis des participants (« Untel est intéressé par un événement près de chez vous »).

Le Motocultor n’aura pas lieu ?

L’incertitude à -4 semaines

Les ventes arrivent plus tard que les années précédentes, car les têtes d’affiche sont annoncées plus tard que les années précédentes

La campagne commence à -2 semaines

Le Motocultor pérénisé

Nombre de personnes atteintes

CPM

Taux de réponse à l’événement, nombre de réponses à l’événement (conversions)

Nombre de clics sur le bouton « Acheter »

Croissance du nombre d’abonnés à la page